Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Masterclass #1 - Un ordre professionnel, cela vous questionne? - La synthèse

Portraits

-

11/01/2020

Cher tous, chères toutes,

Notre première Masterclass passée, nous avions envie de vous partager les réflexions ainsi que les idées abordées durant ce bel échange.

Nous voulions envisager la question de l’ordre professionnel d’une toute nouvelle façon.

Pour ce faire, nous avons eu l’idée de recevoir trois représentants de trois ordres professionnels différents afin de s’enrichir de l’expérience de chacun. 

Le premier est un Ordre qui existe depuis toujours, et le deuxième, beaucoup plus récent, est né il y a une dizaine d’années. Ainsi, nous avons eu la chance de recevoir Maître Léonore Bocquillon, avocate spécialisée en responsabilité civile, et Monsieur Marc Dupont, président interdépartemental de l’Ordre infirmer 78 et 94. Il nous a semblé important de pouvoir confronter ces avis avec celui d’une psychologue (hé oui, avant d’être vos cheffes de projet Masterclass, nous sommes aussi psychologues, et notre condition, votre condition, nous intéresse !) : Madame Anne Plantade, qui est notamment membre extérieure de l’Ordre des psychologues du Québec, nous a alors honorés de sa présence.

Plusieurs questions ont été soulevées au gré des interventions de nos intervenants :

• La question financière : Monsieur Dupont a débuté son récit d’expérience en indiquant combien cette question, au commencement, avait été difficilement reçue par sa profession. Les infirmiers voyaient la contribution d’un mauvais oeil. Elle a été, selon lui, le premier frein à l’adhésion des infirmiers à l’ordre. Et encore aujourd’hui, tous n’en font pas partie, alors qu’il s’agit bien d’une obligation.


De cette première intervention a découlé la question suivante : comment rallier les professionnels réticents  à l’ordre ? 

Maître Bocquillon s’étonne alors : selon elle, les avocats ne se posent même pas la question d’appartenir ou non à l’Ordre. Quand bien même, le problème existe, alors comment faire naître cette motivation d’y appartenir ? La réponse se cache peut-être dans les missions de l’Ordre.


 Les missions de l’Ordre : 

Elles sont nombreuses ! Nous pouvons citer la formation continue, le règlement des litiges professionnels (l’ordre peut agir en tant que médiateur neutre), la protection de la profession en général et des professionnels en particulier, mais aussi la protection des usagers.


• L’union de la profession : 

Sous quelle forme un Ordre des psychologues pourrait-il naître en France ? 

Quels pré-requis ? 

Madame Plantade rappelle combien les psychologues doivent d’abord pouvoir trouver une unité avant même de pouvoir envisager la constitution d’un ordre. Elle estime que ce rassemblement de la profession est nécessaire. 

En effet, ce flou semble desservir la profession. Par exemple, le grand public ne dispose pas des cartes nécessaires afin de se représenter le métier de psychologue vis-à-vis des autres « psys » (psychiatre, psychanalyste, psychothérapeute, psychopraticien, psychopédagogue, psychosomaticien, ... ). 


• L’uniformisation des pratiques : 

Lorsque Madame Plantade évoque son expérience de l’Ordre au Québec, elle souligne le fait que certains professionnels craignent la « normalisation » des pratiques. Maître Bocquillon précise que l’Ordre des avocats, n’a, en aucun cas, son mot à dire quant aux pratiques professionnelles, dans la mesure eux ceux-ci respectent le cadre légal et justifient avoir fait leur maximum dans l’intérêt de leur client. 

Cependant, les intervenants comme les participants rappellent que cela pourrait être différent concernant les psychologues. Nous comprenons alors combien le métier de psychologue est particulier, et combien l’hétérogénéité des pratiques influence l’établissement ou non d’un ordre des psychologues. 

Un ordre « apolitique » serait-il possible chez les psychologues ? Une instance qui s’inquiéterait non pas tant de la façon de faire, mais plutôt du fait que la pratique soit conforme à l’éthique et à la déontologie pourrait-elle être construite ?



Nous espérons que ce petit résumé vous aura plu et aura pu faire naitre des questionnements.

Nous vous attendons nombreux et nombreuses pour nos prochaines masterclass.



Nous vous remercions.

Mathilde et  Marie-Mathilde pour les Masterclass EPP Alumni.


248 vues Visites

1 J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information générale

Dossier Confinement & Covid19 - blog weppsy

photo de profil d'un membre

EPP Alumni

15 mai

1

Publique

Ateliers Partages - Face au Covid19

photo de profil d'un membre

EPP Alumni

19 avril

Publique

Psychologues - Covid19

photo de profil d'un membre

EPP Alumni

15 mars